panneaux solaires

Les panneaux photovoltaïques bientôt obligatoires en Allemagne ?

L'Allemagne est fortement engagée dans une politique en faveur du climat et soutient de nombreuses mesures pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2045. Le Bade-Wurtemberg se veut plus ambitieux en s'imposant 2040 comme date limite. Pour ce faire, l’État fédéral introduit une nouvelle loi sur l’obligation d’installer des panneaux solaires (Solarpflicht) sur les bâtiments résidentiels. La nouvelle loi a été présentée par la coalition verte-noire (Bündnis 90/Die Grünen) le 13 juillet 2021. Le 22 juillet, l'amendement a été introduit au parlement de l'État.

Le marché de l’énergie solaire en Allemagne : un marché qui rayonne

Depuis des années, le nombre d’installations solaires est en augmentation en Allemagne. La loi sur les sources d’énergie renouvelables (Erneuerbare Energien Gesetz ou EEG), introduite en 2000, qui réglemente le subventionnement des installations solaires, a assuré la popularité croissante de l’énergie solaire. En 2000, le nombre de systèmes photovoltaïques était encore très faible. En 2017, le nombre de systèmes photovoltaïques en Allemagne était d’environ 1,5 million, et en 2020, il était de 2,5 millions. L’Allemagne est aujourd’hui le plus grand marché mondial d’installation de panneaux photovoltaïques par habitant et exporte 92 % de ses panneaux solaires (chiffres de 2017).

Néanmoins, l’EEG est complexe et décourage beaucoup de propriétaires d’acheter les installations photovoltaïques. Afin de poursuivre la croissance de la production d’énergie solaire, certains États fédéraux ont mis en place une obligation d’installation solaire ou Solaranlagenpflicht. C’est la municipalité de Waiblingen dans le Bade-Wurtemberg qui a notamment eu cette initiative en 2006. La Solarpflicht ne concernait alors que les toits dont la ville était propriétaire.

L’urgence climatique et la modification de la loi climat proposée au Parlement au printemps 2021 poussent les États fédéraux à accélérer les mesures en matière solaire. L’Allemagne se veut plus ambitieuse que l’Europe en établissant la diminution de CO2 à 65 % d’ici 2030 plutôt que 55 %, et la neutralité climat en 2045 plutôt que 2050. Ici encore, les États fédéraux préfèrent prendre les devants et prennent des mesures plus radicales sur l’obligation d’installation solaire.

Bade-Wurtemberg : obligation d’installer un système photovoltaïque sur tous les nouveaux bâtiments à partir de mars 2022

Jusqu’à présent, les obligations en matière d’énergie solaire ne concernaient que les bâtiments commerciaux et les grands parkings. Le Bade-Wurtemberg montre l’exemple et lance le mouvement. À partir du 1er mai 2022, les toits des bâtiments nouvellement construits (résidentiels ou non) devront être équipés de panneaux photovoltaïques. Les parkings de 35 places au moins sont également concernés alors qu’avant il ne s’agissait que des parkings de 75 places minimum. L’État fédéral impose par la suite qu’au 1er janvier 2023, les toits existants en cours de rénovation doivent aussi avoir des panneaux solaires.

Selon le projet de loi, des exceptions seront possibles si la protection des monuments ou un toit vert ne sont pas compatibles avec les panneaux solaires ou si, de manière générale, l’installation du système photovoltaïque entraîne des coûts disproportionnés. En outre, un propriétaire sera exempté du règlement si des systèmes solaires ou de l’énergie solaire thermique sont déjà utilisés pour produire de l’électricité sur les installations extérieures adjacentes du bâtiment.

Quelle est la situation dans les autres Länder ?

Berlin a décidé que les nouveaux bâtiments et les rénovations de toitures de bâtiments existants devront être aménagés avec des panneaux photovoltaïques à partir du 1er janvier 2023. La capitale précise que seuls les bâtiments avec une surface utile de plus de 50 mètres carrés sont concernés. Autre point : les nouveaux bâtiments auront l’obligation d’équiper 30 % minimum de leur surface brute de toiture avec des modules de panneaux solaires alors que les bâtiments déjà construits ne devront équiper à minima « que » 30 % de la surface nette de toiture.

Le Schleswig-Holstein a décrété que la Solarpflicht s’appliquerait aux bâtiments non résidentiels et aux parkings de plus de 100 places dès 2022.

Hambourg accorde davantage de temps : les nouveaux bâtiments devront être équipés à partir de 2025. En revanche, les rénovations des toits existants devront dès 2023 respecter la Solarpflicht.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie, quant à elle, impose que les parkings commerciaux nouvellement construits qui comportent plus de 35 places doivent être équipés d’un système solaire à partir de 2022.

Le Rheinland-Pfalz souhaite que les nouveaux bâtiments commerciaux de plus de 100 mètres carrés et les parkings de plus de 50 places devront dès cet automne 2021 être équipés d’une installation solaire.

Enfin, en Basse-Saxe, les bâtiments à usage principalement commercial et dont la surface de toit est égale ou supérieure à 75 mètres carrés devront être équipés de modules photovoltaïques dès 2022.

Les panneaux photovoltaïques sont-ils rentables ?

L’installation d’un système solaire implique au départ des dépenses élevées et fait grimper les coûts déjà élevés de la construction d’une maison. Le ministère de l’environnement estime le coût d’un système solaire moyen à environ 10 000 euros. Par conséquent, il sera encore plus difficile pour les personnes les moins fortunées de posséder leur propre maison. L’État a donc simplifié dès le 1er juillet 2021 les subventions pour l’efficacité énergétique des bâtiments (Bundesförderung für effiziente Gebäude ou BEG) afin de soutenir les installations solaires et de chauffage.

Par ailleurs, l’installation photovoltaïque est rentable. En fonction de la taille et de la planification du système, il est rentabilisé au bout de 10 à 15 ans environ. La durée de vie, quant à elle, est de 20 à 25 ans, et les experts supposent même que les modules fonctionneront encore plus longtemps. Cela laisse aux propriétaires une période de rentabilité d’au moins 5 ans, mais probablement bien supérieure à 10 ans. À cela s’ajoute l’augmentation constante des prix de l’électricité de près de 4 % par an. En revanche, le prix de l’électricité produite par une installation photovoltaïque diminue chaque année. Le retour sur investissement augmente donc annuellement. En plus, il est possible d’utiliser l’électricité produite pour ses propres besoins.

Solarpflicht : risque ou opportunité ?

L’obligation solaire signifie également que l’industrie solaire connaîtra un boom à l’avenir, un boom auquel les entreprises pourraient ne pas être en mesure de faire face. Si de nombreuses installations doivent être réalisées en même temps, il peut y avoir des retards voire même des arrêts de construction dus à des goulets d’étranglement dans l’approvisionnement ou à un manque de personnel. Les constructeurs eux-mêmes seront alors à nouveau désavantagés – car avec l’arrêt de la construction, ils seront à nouveau confrontés aux coûts.

En même temps, cela peut être une opportunité pour les entreprises étrangères de participer à la dynamique de l’industrie solaire et soutenir l’offre : entreprises fabricant les panneaux solaires, les composants, les équipements de production de cellules ou modules, voire les installateurs. En plus, le marché du photovoltaïque est l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie allemande et internationale. Les clients intéressés se voient proposer un vaste choix de fabricants et de modules différents nécessaires à la mise en place d’un système photovoltaïque pour produire leur propre électricité. Les plus grands fabricants allemands de systèmes photovoltaïques et de cellules solaires sont : SCHOTT Solar, Kyocera Fineceramics, Sharp Energy Solutions Europe, Schletter, Solar-Fabrik, PVflex Solar, Conergy Deutschland, BP Solar, First Solar Inc, Solarwatt, Deutsche Solar, Bosch Solar Energy, Schüco International.

Par ailleurs, l’État allemand compte soutenir la construction de centrales photovoltaïques à grande échelle via une réforme du plan de développement de l’État. Rien de précis encore à ce sujet, d’autant que la réforme prendra sûrement plusieurs années.

De belles opportunités en énergie solaire sur le marché allemand !

CCI France Allemagne et sa filiale Strategy & Action International vous accompagnent dans tous les vos projets de développement sur le marché allemand avec des solutions sur mesure !

En savoir plus