Enjeux du numérique en Allemagne

Le rapport « Digital Riser Report 2021 » mené par l’European Center for Digital Competitiveness montre que l’Allemagne a beaucoup de retard à rattraper en matière de compétitivité numérique par rapport aux autres pays européens. Sa « Digitale Strategie 2025 » élaborée dès 2016 se concentrait surtout sur l’industrie 4.0 et a dû être revue pour élargir les efforts de digitalisation à d’autres domaines clés, notamment les services publics, l’éducation et la santé.

Le numérique : un secteur en forte croissance depuis 2018

L’Allemagne accuse un certain retard dans le domaine du numérique, et on observe depuis quelques années une action réelle des pouvoirs publics pour revenir dans la course. Même constat du côté des entreprises qui investissent massivement dans la digitalisation de leurs outils et business model. Tout ceci génère beaucoup de potentiel.

Ces quelques chiffres illustrent le potentiel croissant du marché de l’IT en Allemagne :

  • Le chiffre d’affaires dans le domaine des technologies de l’information (logiciels, services informatiques et matériel informatique dont semi-conducteurs) est passé de 90 Mds € à 102,5 Mds € entre 2018 et 2021. En France, les logiciels et services informatiques ont généré en 2018 un CA de 86,8 Mds €.
  • En 2019, le matériel, les logiciels et les services informatiques ont généré un chiffre d’affaires d’environ 93 Mds €. Le secteur des services informatiques a généré à lui tout seul près de 40 Mds €, soit presque 2 fois plus qu’en France selon Statista.
  • En 2021, le chiffre d’affaires du matériel informatique a augmenté de 8,3 % par rapport à l’année précédente.
  • En 2022, il est prévu que les logiciels rapportent environ 32 Mds € et les services informatiques, 43 Mds €. En France, en 2020, l’édition de logiciel rapporte 17,9 Mds €. Les services IT, quant à eux, ont un CA prévisionnel d’environ 25,5 Mds € pour 2021 selon une étude de Statista datant de 2019.

Stratégie numérique et initiatives du gouvernement fédéral

Dans sa stratégie « High Tech 2025 » (HTS – High-Tech Strategie), le gouvernement allemand expose les défis auxquels la société allemande devra faire face et pour lesquels la numérisation a toute sa place. Il souhaite ainsi faire avancer la société et prendre le tournant du numérique, en particulier dans les domaines suivants : « Santé et soins », « Durabilité, Protection du climat et énergie », « Mobilité », « Ville et campagne », « Sécurité » et « Économie et travail 4.0 ».

De ces défis découle une nouvelle stratégie et des actions à mettre en place avec comme principaux objectifs de conserver sa souveraineté économique, d’améliorer la qualité de vie des Allemands et de développer les potentiels écologiques pour l’atteinte des objectifs climat.

La stratégie de développement du numérique repose sur 5 piliers :

  • Une infrastructure et un équipement de qualité présent sur tout le territoire
  • Une cybersécurité à niveau
  • Une éducation aux usages numériques
  • Une administration dématérialisée
  • Un soutien aux PME.

digitale strategie

Infrastructure numérique et 5G

Des infrastructures performantes sont indispensables pour que les citoyens, les entreprises et les administrations publiques puissent profiter des opportunités offertes par le changement numérique – dans les villes comme dans les zones rurales.

L’Allemagne s’est fixé comme objectif un déploiement des réseaux Gigabit sur l’ensemble du territoire allemand d’ici 2025 et met à disposition environ 12 Mds € pour le développement de réseaux en fibre optique. Ces fonds permettront de financer 50 à 70 % des coûts du déploiement du réseau. Le reste du financement repose sur les Länder.

Outre les ménages, les écoles, hôpitaux, entreprises et transports seront eux aussi encouragés à se connecter au réseau gigabit.

L’étude du FTTH Council prévoit pour l’Allemagne une croissance significative du nombre d’abonnés à la fibre optique, qui passerait de 2 millions en 2020 à 25 millions en 2026. Ce pronostic coïncide avec l’annonce fin 2020 par Deutsche Telekom de l’intensification des efforts de développement pour les années à venir.

L’infrastructure Gigabit est indispensable à la mise en place du réseau 5G. Le gouvernement fédéral soutient la recherche et le développement pour exploiter la valeur ajoutée spécifique à la 5G au travers de sa stratégie 5x5G. Cette stratégie soutient l’expérimentation d’applications 5G pour trouver des solutions basées sur l’utilisateur, en particulier dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’industrie 4.0, des transports, de l’agriculture et de la logistique.

Objectif : faire de l’Allemagne un marché pilote pour les applications 5G. Le rapport DESI 2020 estime déjà que l’Allemagne est le pays européen le plus préparé à la mise en place de la 5G.

Cybersécurité

L’utilisation croissante des données sensibles et la complexité des infrastructures imposent une sécurisation des données à haut niveau, autant pour les entreprises que pour l’administration.

L’État allemand a défini une stratégie de cybersécurité ( « Cybersicherheitsstrategie 2021 » ) qui vise à renforcer la souveraineté numérique de l’État, de l’économie, de la société et de la science, et à concevoir une transformation numérique sûre, mesurable et transparente.

Plusieurs initiatives sont encouragées avec un large soutien de l’État. C’est le cas des travaux menés par le centre de recherche « CISPA Helmholtz-Zentrum für Informationssicherheit » situé à Sarrebruck et qui traite les questions de sécurité de l’information et la protection des données. Le réseau Helmholtz bénéficie d’un financement de l’État et des collectivités à hauteur de 70% de son budget.

Avec l’augmentation des cyberattaques, le marché des solutions de cybersécurité connaît une croissance rapide. En 2021, les dépenses en matériel, logiciels et services dans le domaine de la sécurité informatique s’élèvent à 6 Mds € d’après l’association BITKOM, soit une croissance de 9,7 % par rapport à 2020. En comparaison, en France, la cybersécurité représente un marché de 2,5 Mds € en 2020.

Le marché va poursuivre sa croissance. Une nouvelle augmentation du chiffre d’affaires de près de 10 % à 6,8 Mds € est prévue pour 2022. Avec une croissance moyenne de 9,5 % par an, le chiffre d’affaires généré par les solutions visant à améliorer la sécurité informatique devrait atteindre 8,9 Mds € en 2025.

Éducation numérique

Le gouvernement fédéral souhaite investir dans l’éducation numérique de chaque citoyen, des écoliers jusqu’aux personnes âgées, en passant par les individus difficiles à atteindre et les zones rurales.

Le Pacte numérique pour l’école (« DigitalPakt Schule ») par exemple, a pour but d’organiser la transition numérique dans le système scolaire. L’État fédéral soutient les Länder et les communes dans leurs investissements dans l’infrastructure éducative numérique. Ainsi, 6,5 Mds € sont mis à disposition dans l’infrastructure éducative numérique pour les 5 ans à venir, dont 1,5 Mds € qui ont été ajoutés en 2020 suite à la pandémie.

Cet investissement permettra aux 43 000 écoles en Allemagne de disposer de connexions Internet rapides et d’une infrastructure d’apprentissage numérique performante, comme des connexions à haut débit, l’extension du réseau WLAN, des appareils d’interaction et d’affichage numériques ainsi que d’autres outils de travail pour l’utilisation pédagogique.

Dématérialisation dans l’administration

Le gouvernement fédéral veut rendre l’échange avec l’administration et la demande de prestations simples et sûrs pour les citoyens allemands. Moderniser l’administration est également un critère décisif pour attirer les entreprises.

D’ici fin 2022, toutes les prestations administratives seront proposées sous format numérique. Le papier ou la signature avec un stylo ne seront plus obligatoires. Par exemple, après la naissance d’un enfant, l’acte de naissance pourra être envoyé aux parents et les allocations familiales pourront leur être versées sans qu’ils aient à faire de demande supplémentaire. La voie numérique rend également possible d’atteindre les personnes handicapées plus facilement.

Le gouvernement souhaite aussi mettre en place un portefeuille d’identités électroniques ainsi qu’un portail national de la santé qui centralisera les données médicales des citoyens.

A titre de comparaison, selon l’ONU la France est considérée comme le pays le plus avancé dans l’e-administration, l’infrastructure des télécommunications et le niveau d’éducation du numérique des habitants.

Centres de compétences pour soutenir les PME dans leur transition numérique

La grande majorité des entreprises du Mittelstand considère que le passage au numérique est primordial, d’autant plus après la crise Covid. Néanmoins, le manque de compétences et les difficultés de financement représentent des freins à l’innovation numérique chez les PME.

Pour y remédier et soutenir les entreprises dans leur transformation numérique et maintenir l’excellence technologique du pays, le gouvernement allemand soutient les PME dans la recherche, l’expérimentation et la diffusion de solutions « Industrie 4.0 » et de services intelligents, dans le développement de produits et de nouvelles technologies comme la blockchain ou Distributed Ledger Technologies, et dans les nouvelles formes d’économie, comme l’économie de plateforme collaborative numérique.

Une manifestation concrète de ce soutien aux PME se retrouve dans la mise en place de 26 centres de compétence dédiés à l’échange, la sensibilisation et la qualification des entreprises dans la numérisation d’une filière particulière, regroupés sous le réseau Mittelstand-Digital. Les centres de compétence Mittelstand 4.0, par exemple, soutiennent l’introduction d’applications de l’Industrie 4.0 (comme la technologie RFI et la biométrie). Le centre « IT-Sicherheit im Mittelstand », encore, aide les entreprises à améliorer leur sécurité informatique pour faire face aux dangers des cyberattaques.

L’idée est d’identifier les opportunités offertes par la numérisation, de proposer des options de mise en œuvre, d’encourager les investissements dans les technologies numériques ainsi que le savoir-faire par des aides financières.

Le projet GAIA-X pour soutenir les innovations numériques

Gaia-X est un projet initié par l’Allemagne et la France en juin 2020.

Gaia-X doit favoriser le développement d’une infrastructure de données à l’échelle européenne ouverte et transparente. Cette infrastructure de « cloud computing » doit avant tout protéger les données, garantir la coopération entre acteurs publics et privés, et promouvoir des modèles d’entreprises basées sur l’innovation numérique.

À l’heure actuelle, 3 000 entreprises participent à des groupes de travail pour le développement de ce cloud européen qui leur permettra un stockage et un traitement sécurisé d’un plus grand volume de données conformément aux standards de l’UE.

On trouve un bel exemple des vertus de Gaia-X dans la « smart city » qui utiliserait cette infrastructure virtuelle comme structure centrale de données pour les villes et les communes intelligentes. Cette idée est développée dans l’initiative « Stadt.Land.Digital » par le ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du climat pour soutenir les villes et les communes dans leur transformation numérique.

Transformation numérique des entreprises

De plus en plus de PME sont conscientes des opportunités qu’offre la numérisation : de nouveaux modèles commerciaux, des processus de travail et de production intelligents, une acquisition de clients plus efficace et une meilleure mise en réseau, par exemple avec les fournisseurs.

Selon une étude du groupe bancaire KfW de 2021, plus de 3/4 des entreprises développent leur activité numérique : 75 % des entreprises de 5 à 10 salariés, 78 % des entreprises de 10 à 50 salariés et 91 % des entreprises de plus de 50 salariés.

Selon l’association BITKOM, l’économie allemande doit s’adapter rapidement aux besoins d’optimisation de la production, de la logistique et des processus de vente pour devenir un « champion international du big data ».

La crise du Covid-19 a accéléré cette prise de conscience. Alors que de nombreuses petites et moyennes entreprises se voyaient menacées, certaines ont réussi à se développer grâce à la rapidité d’action, la flexibilité et les technologies numériques.

Le numérique a sa place dans tous les secteurs. Parmi les plus engagées dans cette transformation, on relève, dans l’ordre, les entreprises du secteur de la télécommunication, de la construction automobile, l’électro-technique et les machines-outils ainsi que les prestataires de services aux entreprises.

Nous avons choisi, dans cet article, de nous concentrer sur quelques applications concrètes dans l’Industrie et la Santé.

Industrie 4.0

L’utilisation de technologies numériques pour l’automatisation des process en logistique est au cœur de la stratégie Industrie 4.0. On observe de nombreuses initiatives dans le domaine. C’est le cas, par exemple, de l’entreprise Magazino basée à Munich qui développe des robots intelligents et mobiles pour le rangement et le transport de boîtes de stockage dans les rayons. Ils sont capables de se localiser n’importe où dans l’entrepôt et de naviguer de manière flexible, ils peuvent traiter les exceptions, percevoir les boîtes grâce à des caméras 2D et 3D, les saisir, gérer les commandes, etc.

Une étude du KfW sur la numérisation des entreprises face à la crise du Covid montre un autre exemple d’automatisation en logistique. Chez le fabricant Eugen König (grossiste en domotique HVAC), les artisans peuvent commander le matériel de construction dont ils ont besoin via une application. Grâce à des casques, une voix informatique guide les employés de l’entrepôt à hauts rayonnages à travers les rangées jusqu’à la marchandise. La voix peut être choisie dans différentes langues, permettant l’intégration de personnel de nationalités différentes. La logistique a réussi à s’automatiser entièrement. Cela a permis de réduire le taux d’erreur et d’affecter les employés à des tâches plus qualifiées.

Santé numérique

La crise a également donné quelques impulsions au secteur de la santé : consultations virtuelles, transmission de résultats via une application. Alors qu’au début de l’année 2020, 1 700 cabinets médicaux utilisaient des consultations vidéo, ce chiffre est passé à 25 000 pendant le confinement en avril.

L’attitude positive à l’égard des technologies numériques contribue à la mise en place d’autres innovations telles que :

  • Les robots dans le domaine des soins, par exemple en mesurant si un patient a suffisamment bu et en lui proposant un verre d’eau si nécessaire.
  • L’IA dans la détection des maladies et la détermination du traitement.
  • Les applications numériques pour aider les professionnels de la santé à adapter les thérapies aux patients de manière encore plus personnalisée, du fitness à l’alimentation en passant par l’orthophonie ou le journal des douleurs.
  • La réalité augmentée (RA) et la réalité virtuelle (RV) pour faire travailler les muscles lors de la rééducation, pour aider les personnes atteintes de démence à renforcer leur capacité de mémorisation, pour former les médecins ou pour obtenir des informations complémentaires comme une image IRM pendant une opération.
  • Les big data et l’impression 3D pour la réalisation de prothèses ou implants dentaires entre autres.

Les acteurs français du numérique se développent en Allemagne

CCI France Allemagne accompagne sur le marché allemand plusieurs entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes. Voici quelques références.

Dans le domaine de la santé :

Dans le domaine de la mobilité :

  • Echoes : Solution de télématique pour véhicules connectés

Dans le domaine de l’IT et des software :

Dans le domaine de la télécommunication :

  • Sogetrel : Leader des solutions télécoms, RIP, sûreté IP et Smart Cities
  • Infractive : Matériel pour fibre optique

Dans le domaine de la robotique :

  • Isybot : Concepteur et fabricant de robots collaboratifs

Dans le domaine de l’IA :

  • Zelros : IA pour les compagnies d’assurance

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous souhaitez vendre votre solution numérique en Allemagne ?

CCI France Allemagne et sa filiale Strategy & Action International vous accompagnent dans tous vos projets de développement sur le marché allemand avec des solutions sur mesure !

En savoir plus